L’hiver approche, j’aime l’hiver, j’aime 10 centimètres de neige, le monde à l’arrêt, mes pas craquent sur le sol, l’univers ne meurt pas dans une explosion, il se refroidit peu à peu, de plus en plus, de plus en plus pale, la neige se transforme en cendre, j’aime marcher comme si je foulais les cendres de la terre, l’horizon est une foret sombre dont les feuilles n’ont pas pas échapées aux attaques de rayons cosmiques, les humains non plus :